La Tarification

Le tarif en vigueur au 01/01/2017:
• Abonnement annuel : 60,135 €TTC (inchangé)
• Consommation : 0,1.007525 €TTC/m3

Taxes de l’agence de l’eau :
• Prélèvement : 0,120692 €TTC/m3
• Pollution domestique : 0,3376 €TTC/m3

 

 

La facture se décompose de la façon suivante :

 

soudour logo

 – Abonnement : Le prix est fixe et annuel pour  chaque abonné. Il est indépendant de la  consommation de l’usager.

 – Prix de l’eau : Il est assis sur le volume d’eau  consommé par l’usager

 

 

logo-aeag (1)

Ces deux derniers éléments de la facture  permettent de couvrir les frais de fonctionnement  des services et d’entretien des réseaux.

 – Redevance Prélèvement : Elle est due par les  services d’eau (mairie, syndicat d’eau ou distributeur) aux agences de l’eau en fonction des volumes prélevés dans le milieu naturel. Les services d’eau répercutent cette taxe sur la facture.

Elle permet à l’agence de l’eau de financer des actions de lutte contre les pollutions ou de préservation des ressources et de maintenir ou rétablir le bon état de nos milieux aquatiques.

Le taux de la redevance est fixé par l’agence de l’eau dans les limites des plafonds fixés par l’article L213-10-9 du code de l’environnement. Le tarif de la redevance dépend de la classification des ressources en eau qui est fonction de la situation de ces dernières, en zone de répartition ou hors de cette zone.

– Redevance de pollution domestique : Elle est assise sur le volume d’eau facturé à toute personne abonnée à un service d’eau potable. Le syndicat des eaux du Soudour perçoit cette redevance pour le compte de l’agence de l’eau Adour Garonne. Elle permet à l’agence de l’eau de financer des prêts ou des subventions aux collectivités locales pour réaliser les équipements collectifs des services d’eau et, de façon plus générale, de participer à des projets de protection des ressources d’eau.

Elle est assise sur le volume d’eau facturé à toute personne abonnée à un service d’eau potable. Les taux sont votés par les instances de bassin de l’eau. Son taux peut être modulé en fonction des pollutions constatées dans les territoires considérés et des efforts nécessaires pour les réduire, les éliminer et atteindre le bon état écologique des eaux.

Enquête de satisfaction

enqueteEnquête de satisfaction

Chères abonnées, chers abonnés

Dans le cadre de la mise en place de sa politique de qualité, le Syndicat des eaux du Soudour va lancer une enquête de satisfaction auprès de ses abonnés afin de repérer les points forts et les points faibles et d’améliorer en permanence la qualité de son service Eau.

Très prochainement, vous allez recevoir, par voie postale, un questionnaire accompagné d’une enveloppe prépayée (enveloppe T). La confidentialité de l’enquête sera conservée puisque toutes les réponses seront traitées de façon strictement anonyme.

Cette enquête de satisfaction nous permettra de prendre connaissance de vos appréciations sur le Syndicat des eaux du Soudour, et de mesurer vos attentes. Vous pouvez nous retourner ce document au moyen de l’enveloppe jointe dispensée d’affranchissement, ou le déposer directement à nos bureaux ou à votre mairie.

Nous vous remercions de consacrer quelques minutes pour répondre à notre questionnaire. Comptant sur votre participation, veuillez croire, Madame, Monsieur à l’assurance de nos sentiments les plus dévoués.

Bernard DEFFARGES

       Le Président

Renouvellement des compteurs d’eaux / Qualité de l’eau

Renouvellement des compteurs d’eaux

Il est rappelé qu’en 2015, le syndicat des eaux du Soudour a expérimenté la radio-relève des compteurs d’eau sur les communes de Gourbit et d’Alliat, soit 200 compteurs d’eau.

L’expérience étant concluante, il a été décidé d’étendre la radio-relève sur d’autres communes du syndicat.

 

 

Qualité de l’eau

L’eau destinée à la consommation humaine doit  respecter les normes de potabilité européennes,  c’est à dire être sans couleur, sans odeur, sans  saveur et débarrassée de toutes bactéries  pathogènes et éléments indésirables.

 

L’Agence Régionale de Santé (ARS) de Midi Pyrénées contrôle la qualité de l’eau conformément à la réglementation, à tous les stades de la chaîne d’alimentation en eau potable, depuis les points de production jusqu’au robinet. Ces contrôles concernent une soixantaine de paramètres micro biologiques, physiques et chimiques. Les résultats sont à la disposition de tous les habitants sur le panneau d’affichage municipal de chaque mairie.

 

L’eau distribuée sur le territoire du syndicat des eaux du Soudour est d’excellente qualité sur les paramètres microbiologiques et physico-chimique (odeur, saveur, concentrations en nitrates, métaux lourds …).

Pour l’année 2015, l’ARS n’a observé aucune non-conformité en microbiologie et 2 non-conformités en physico-chimie (dues à la turbidité élevée survenue lors de fortes pluies exceptionnelles) sur les 66 analyses réalisées.

 

Le syndicat renforce la surveillance de l’ARS en effectuant un autocontrôle régulier sur l’ensemble des captages en activité. Il effectue 2 contrôles hebdomadaires par point de prélèvement (15 points au total). En annexe du rapport, sont présentés les commentaires de l’ARS sur la qualité de l’eau de chaque unité de distribution du syndicat des eaux du Soudour.

 

Amélioration du rendement des réseaux d’alimentation en eau potable

Amélioration du rendement des réseaux d’alimentation en eau potable

 

La maîtrise des pertes d’eau est une problématique majeure du syndicat des eaux du Soudour.

La réduction des volumes de pertes en eau sur le réseau représente un enjeu majeur qui s’inscrit pleinement dans la politique de développement durable du Syndicat des Eaux du Soudour. En effet, une stratégie de gestion des pertes efficace permet économiser des ressources fragiles sur le plan quantitatif et qualitatif, de réaliser les économies d’énergie liées à la production et à l’élévation du volume perdu et répondre à une sensibilité croissante de l’opinion.

 

La démarche de réduction des pertes d’eau du syndicat des eaux du Soudour est triple :

– Surveillance : Suivi optimisé des débits et des consommations via la sectorisation des réseaux.

– Exploitation: Bonne pratique d’exploitation dans le cadre de maintenance, expertise dans la détection des fuites, réactivité,…

– Investissements : Dans le cadre d’une gestion patrimoniale (avec l’optimisation du renouvellement des canalisations vétustes et/ou fuyardes).

 

L’objectif de la réduction des pertes en eau dans les réseaux du syndicat sera ainsi atteint en conjuguant ces différentes actions.

 

Pour l’année 2016, le syndicat des eaux du Soudour souhaite développer la télégestion à la sectorisation existante (c’est-à-dire à l’ensemble des compteurs d’eau généraux situés aux principaux réservoirs d’eau). Afin de faciliter le contrôle des débits sortant de chaque secteur, le syndicat des eaux du Soudour va équiper l’ensemble des compteurs généraux d’émetteurs GSM vers le superviseur se trouvant dans les locaux du syndicat.

La télé-relève des compteurs via des data loggers va permettre de détecter rapidement la présence de fuites par le suivi en continu de l’évolution des débits et des volumes distribués.

 

L’exploitation quotidienne des données de sectorisation obtenues par la télégestion permettra :

– Un suivi journalier des volumes et des débits minimum de nuit.

– Une synthèse journalière des secteurs en fuite.

– Une synthèse journalière des secteurs en anomalie.

 

Il est à préciser que la réalisation de ces prestations est éligible aux aides de l’Agence de l’Eau Adour Garonne à hauteur de 50% et du conseil général de l’Ariège à hauteur de 10%.

 

 

 

Amélioration du traitement d’eau potable

Amélioration du traitement d’eau potable

 

Après avoir amélioré le traitement de l’eau potable de quatre réservoirs (Bédeilhac, Gourbit, Cazenave) par des traitements aux UV et au chlore, le syndicat des eaux du Soudour souhaite, pour l’année 2016, poursuivre son programme de qualité de l’eau potable sur le captage de Fountanes:

Sous les recommandations de l’ARS, le syndicat des eaux du Soudour va installer au captage « Fountanes » un dispositif de télésurveillance de la turbidité, en raison de l’apparition occasionnelle de pics de turbidité (qui s’avèrent non conformes à la limite de qualité de 1 NFU).

Ce dispositif permettra d’alerter le service technique en cas de dépassement du seuil de non-conformité. Le syndicat pourra ainsi interrompre, à temps, l’alimentation du réseau à partir du captage de Fountanes et rebasculer sur les ressources de la Freyte.

 

Il est prévu également d’améliorer le traitement de l’eau existant en installant une nouvelle pompe doseuse javel automatisée avec télégestion asservie au débit.

 

Le dispositif sera constitué :

– d’un turbidimètre,

– d’un traitement par pompe doseuse javel automatisée asservie au débit,

– d’une télégestion.