Nous communiquer le relevé de votre compteur d’eau ?

Nous vous proposons trois solutions :

  • Vous nous retournez la carte que les agents vous ont laissés dans votre boite aux lettres
  • Vous appelez le 0534090338 pendant les heures d’ouverture des bureaux
  • vous remplissez le questionnaire suivant :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

merci de saisir les lettres *

LES OPERATIONS EN COURS

Travaux à Quié :

Dans le cadre du programme de renouvellement des réseaux d’eau potable, le syndicat des eaux du Soudour réalise des travaux de réhabilitation du réseau d’eau potable du chemin du Carbert et de la rue de Ker située sur la commune de QUIE.

Ces travaux seront réalisés par l’entreprise AZUARA et débuteront en mars 2017 pour une durée estimée à deux mois.

Le chantier consiste à reprendre l’ensemble de la canalisation principale d’eau potable sujette à une dégradation structurelle avancée.

Le montant de ces travaux s’élève à 69 795,50 € €HT.

 

Périmètres de protection immédiate des captages :

Conformément au code de la Santé publique, le syndicat des eaux du Soudour mène, depuis quelques années, simultanément une procédure de protection de ces captages et une procédure d’autorisation d’utiliser de l’eau en vue de la consommation humaine. Ces procédures doivent aboutir, pour chaque captage, à un arrêté préfectoral d’autorisation mentionnant notamment le type de traitement de l’eau, la délimitation du périmètre, la nature des travaux à entreprendre sur les captages.

La mise en place de périmètres de protection des captages d’eau a pour but d’améliorer la sécurité sanitaire  en réduisant le risque de pollution en contrôlant les activités susceptibles de générer des pollutions accidentelles pouvant avoir un impact sur la qualité des eaux d’adduction.

Le syndicat finalise la mise en place des périmètres de protection de ses captages :

– Arrêtés préfectoraux d’autorisation

– L’arrêté préfectoral d’autorisation du captage de Fontalbe (Bédeilhac) a été publié le 17 octobre 2014.

– L’arrêté préfectoral d’autorisation du captage de Fountanes (Capoulet) a été publié le 24 septembre 2015.

– L’arrêté préfectoral d’autorisation des captages de Font de la Barthe et de Fountanelle (Cazenave-Serres et Allens) a été publié le 14 novembre 2016.

– L’arrêté préfectoral d’autorisation des captages d’Abet, de Coulindrous, de Ressec et de Naou-fount (Rabat les Trois Seigneurs) a été publié le 28 février 2017.

 

– Lancement des enquêtes publiques

Conformément aux délibérations du 28 septembre 2015, le syndicat des eaux du Soudour a fait une demande d’ouverture d’enquête publique à la préfecture de l’Ariège pour les captages de Gourbit afin d’enclencher la procédure de l’enquête publique.

 

Les dossiers règlementaires de DUP sont prêts à être mis en enquête. Il est possible d’envisager le début de l’enquête publique de Gourbit pour mai 2017 (2 mois de délai) et l’élaboration de l’arrêté préfectoral pour décembre 2017 (6 mois de délai).

 

Améliorer le rendement des réseaux d’alimentation en eau potable :

La maîtrise des pertes d’eau est une problématique majeure du syndicat des eaux du Soudour.

La réduction des volumes de pertes en eau sur le réseau représente un enjeu majeur qui s’inscrit pleinement dans la politique de développement durable du Syndicat des Eaux du Soudour. En effet, une stratégie de gestion des pertes efficace permet économiser des ressources fragiles sur le plan quantitatif et qualitatif, de réaliser les économies d’énergie liées à la production et à l’élévation du volume perdu et répondre à une sensibilité croissante de l’opinion.

La démarche de réduction des pertes d’eau du syndicat des eaux du Soudour est triple :

– Surveillance : Suivi optimisé des débits et des consommations via la sectorisation des réseaux.

– Exploitation: Bonne pratique d’exploitation dans le cadre de maintenance, expertise dans la détection des fuites, réactivité,…

– Investissements : Dans le cadre d’une gestion patrimoniale (avec l’optimisation du renouvellement des canalisations vétustes et/ou fuyardes).

L’objectif de la réduction des pertes en eau dans les réseaux du syndicat sera ainsi atteint en conjuguant ces différentes actions.

 

Fin 2016, le syndicat des eaux du Soudour a mis en place une télégestion sur la sectorisation en place, afin de faciliter le contrôle des débits sortant de chaque secteur. Désormais, tous les compteurs généreaux sont d’émetteurs GSM (data loggers) qui permettent de détecter rapidement la présence de fuites par le suivi en continu de l’évolution des débits et des volumes distribués.

Les données et les calculs (débit moyen, mini/maxi, nuit) établis par le data logger sont régulièrement transmis via le réseau GSM/GPRS aux systèmes centraux pour analyse.

 

L’exploitation quotidienne des données de sectorisation obtenues par la télégestion permet :

– Un suivi journalier des volumes et des débits minimum de nuit.

– Une synthèse journalière des secteurs en fuite.

– Une synthèse journalière des secteurs en anomalie.

– Un suivi régulier du rendement et de l’ILP journaliers par secteur (constituant les principaux paramètres de suivi et de mesure de l’impact des actions réalisées).

Le montant de la mise en place de cette télégestion s’élève à 30343€HT subventionné à hauteur de 50% par l’agence de l’eau Adour Garonne.

 

Renouvellement des compteurs d’eau individuels :

Conformément l’arrêté du 6 mars 2007 relatif au contrôle des compteurs d’eau froide en service, le syndicat des eaux du Soudour s’est engagé à mener un programme pluriannuel de renouvellement de son parc de compteur vieillissant. Ce programme prévoit le remplacement des compteurs tous les 15 ans pour la classe C (correspondant aux plus petits compteurs).

Le syndicat des eaux du Soudour souhaite les remplacer sur une période de 4 ans, soit 650 compteurs par an.

Il est rappelé qu’en 2015, le syndicat des eaux du Soudour a expérimenté la radio-relève des compteurs d’eau sur les communes de Gourbit et d’Alliat, soit 200 compteurs d’eau.

L’expérience étant concluante, il a été décidé d’étendre la radio-relève sur d’autres secteurs du syndicat.

RESULTATS DE L’ENQUÊTE DE SATISFACTION

Résultats graphiques

 

 

Les enquêtes de satisfaction tiennent une place importante dans la gestion de la qualité.

 

Aussi, dans un souci d’amélioration de la qualité des prestations proposées et afin de mieux répondre aux attentes et aux besoins des abonnés, une enquête de satisfaction a été réalisée pour l’ensemble des abonnés du syndicat des eaux du Soudour pendant une durée de 3 mois (du 1er juin au 31 août 2016).

 

Les objectifs de cette enquête étaient de mesurer les niveaux de satisfaction des abonnés vis-à-vis des services rendus, de connaître les attentes et les motifs d’insatisfaction des abonnés.

 

Les résultats de l’enquête de satisfaction sont révélateurs d’un service de qualité et de proximité apprécié. Vous trouverez le compte rendu des résultats en cliquant sur le lien ci-dessous.

Compte rendu de l’enquête de satisfaction

LA TARIFICATION

Le tarif en vigueur au 01/01/2017:
• Abonnement annuel : 60,135 €TTC (inchangé)
• Consommation : 0,1.007525 €TTC/m3

Taxes de l’agence de l’eau :
• Prélèvement : 0,120692 €TTC/m3
• Pollution domestique : 0,3376 €TTC/m3

 

 

La facture se décompose de la façon suivante :

 

soudour logo

 – Abonnement : Le prix est fixe et annuel pour  chaque abonné. Il est indépendant de la  consommation de l’usager.

 – Prix de l’eau : Il est assis sur le volume d’eau  consommé par l’usager

 

 

logo-aeag (1)

Ces deux derniers éléments de la facture  permettent de couvrir les frais de fonctionnement  des services et d’entretien des réseaux.

 – Redevance Prélèvement : Elle est due par les  services d’eau (mairie, syndicat d’eau ou distributeur) aux agences de l’eau en fonction des volumes prélevés dans le milieu naturel. Les services d’eau répercutent cette taxe sur la facture.

Elle permet à l’agence de l’eau de financer des actions de lutte contre les pollutions ou de préservation des ressources et de maintenir ou rétablir le bon état de nos milieux aquatiques.

Le taux de la redevance est fixé par l’agence de l’eau dans les limites des plafonds fixés par l’article L213-10-9 du code de l’environnement. Le tarif de la redevance dépend de la classification des ressources en eau qui est fonction de la situation de ces dernières, en zone de répartition ou hors de cette zone.

– Redevance de pollution domestique : Elle est assise sur le volume d’eau facturé à toute personne abonnée à un service d’eau potable. Le syndicat des eaux du Soudour perçoit cette redevance pour le compte de l’agence de l’eau Adour Garonne. Elle permet à l’agence de l’eau de financer des prêts ou des subventions aux collectivités locales pour réaliser les équipements collectifs des services d’eau et, de façon plus générale, de participer à des projets de protection des ressources d’eau.

Elle est assise sur le volume d’eau facturé à toute personne abonnée à un service d’eau potable. Les taux sont votés par les instances de bassin de l’eau. Son taux peut être modulé en fonction des pollutions constatées dans les territoires considérés et des efforts nécessaires pour les réduire, les éliminer et atteindre le bon état écologique des eaux.

Enquête de satisfaction

enqueteEnquête de satisfaction

Chères abonnées, chers abonnés

Dans le cadre de la mise en place de sa politique de qualité, le Syndicat des eaux du Soudour va lancer une enquête de satisfaction auprès de ses abonnés afin de repérer les points forts et les points faibles et d’améliorer en permanence la qualité de son service Eau.

Très prochainement, vous allez recevoir, par voie postale, un questionnaire accompagné d’une enveloppe prépayée (enveloppe T). La confidentialité de l’enquête sera conservée puisque toutes les réponses seront traitées de façon strictement anonyme.

Cette enquête de satisfaction nous permettra de prendre connaissance de vos appréciations sur le Syndicat des eaux du Soudour, et de mesurer vos attentes. Vous pouvez nous retourner ce document au moyen de l’enveloppe jointe dispensée d’affranchissement, ou le déposer directement à nos bureaux ou à votre mairie.

Nous vous remercions de consacrer quelques minutes pour répondre à notre questionnaire. Comptant sur votre participation, veuillez croire, Madame, Monsieur à l’assurance de nos sentiments les plus dévoués.

Bernard DEFFARGES

       Le Président